Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 05:06
LA BÊTE  A SEPT TÊTES

Bibiche et Bianca, le colonel et Madame la Colonelle, Choche et la brave mère Denise, attendaient avec impatience l’idiot de Dgé dans la petite maison dans la prairie. Or donc, l’absence prolongée de l’orateur entraîna les antédiluviens amis de l’idiot de Dgé dans le champ des supputations et des oiseuses prophéties. Bianca subodorait des aventures extraordinaires, le colonel pressentait une nouvelle histoire loufoque, tandis que la brave mère Denise pressentait une couillonnerie voltairienne. Les grogs se succédaient avec une rapidité croissante, et l’euphorie collective envahissait le salon de la causerie. Puis le tintinnabulement de la sonnette du parlophone dissipa l’euphorie collective. On ouvrit séance tenante la port et l’on accueilli le préposé de feu PTT, lequel remit en main propre une lettre recommandée,non sans avoir pris au préalable, part à la beuverie amicale.

Dès lors, et subséquemment, la maîtresse des lieux incisa l’enveloppe pour y extraire le contenu. Donc, présentement parlant, voici le contenu lu à haute et intelligible voix de Bianca. « Ainsi donc, nonobstant et néanmoins, vu que cahusaquement parlant, les hommes mahométans filent à l'anglaise pour y séjourner gracieusement au frais du contribuable et couillonner les Gaulois candidement gaucho bobo, or donc les femmes susdites courageuses et cependant patriotiques, défendent témérairement leur pays, gage que le sexe faible, dit par les phallocrates, machistes, et autres homonymes, accèdent à une légitime émancipation, vu que par le passé nos mères et nos grand-mères ont acquis le sésame qui ouvre les portes de la liberté, de l’égalité et de la parité. Mais cela disant, puis subséquemment, cela faisant honte aux réfugiés délaissant la mitraillette pour prendre la poudre d’escampette . . .»

Tous les amis de l’idiot de Dgé sombrèrent dans la consternation.

Ce salmigondis de tristes mots ne peut-être qu’un message codé, affirma la brave mère Denise, quelque peu dubitative.

Probablement, probablement, répliqua stoïquement le colonel après avoir vider son quatorzième verre.

En tout cas, il y a anguille sous roche, dit la brave mère Denise, selon la formule populaire.

Oué, oué, surenchérit l’inquisiteur Bibiche, y faut que je réfléchisse avant de dire n’importe quoi.

A moins que, ils fuient, ils migrent en France, lança subitement Madame la Colonelle.

Ma foi, répliqua Choche, pourquoi pas !

A la fin des ces curieuses affirmations, le petit groupe d’amis vit passer Ravaillac qui courait à perdre son souffle. Dès lors, le petit monde de l’idiot de Dgé, se rua à la fenêtre et demanda à l’unisson : où allez-vous donc, monsieur Ravaillac ?

Hélas ! Pas de réponse. Ravaillac allait bon train, un couteau à la main.

Quelques verres plus tard, la cause de cette course marathonienne de Ravaillac fut élucidée par la brave mère Denise.

En fait, dit-elle, Ravaillac pourchasse la bête à sept têtes. Les sept têtes sont l’antichrist, la religion qui honore la guerre, la résurrection du califat, le blasphème, le faux prophète, la banque mondialisée, et les 666 livres sacrés. . .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : ET VOUS TROUVEZ CA DRÔLE ?
  • : Les galéjades de Dgé
  • Contact

Recherche

Liens